l'ironie vertueuse

23 mai 2007

instituts de sondages

après une très longue période m'amenant dans d'autres univers, je reviens à nouveau exprimer librement mes pensées et je crains pour au moins 5 ans.

je m'en vais vous compter l'histoire d'une dictature démocratique, le vrai visage des instituts de sondages.

acte 1 :
des 53 % de français qui ont voté pour le président, combien ont lu son programme je dirais même combien l'ont comprit.
car, entre les ouvriers qui ont été séduit par ces positions contre l'immigration, la sécurité, les incivilités tout en épousant, en confortant "républiquement" les thèses du front national et les patrons, les cadres qui l'ont été pour la partie libérale et fiscale.. je me demande quand l'application des lois, du programme des uns se fera, que diront les autres ? en effet, c'est sot à quel point certains axes du programme oppose les intérêts des uns à ceux des autres.

la réalité, j'ai honte dès lors que des journalistes, des intellectuels, des politiques, des citoyens.., se réjouissent qu'un homme ait "fait disparaitre le front nationale" non en combattant ses thèses mais en confortant les peurs, les lâchetés, les angoisses, le racisme.., de ces adorateurs.
ces mêmes sots "journalistes, intellectuels, citoyens, politiques.." disent : le front national n'est plus.

si le front national "n'est plus" c'est qu'il a réussi à se vêtir d'une vertu que lui à donner la "république", ces hommes et ces femmes n'ont pas renié, refoulé leur peur, leur lâcheté, leur angoisse, leur racisme.. ils ont juste changés de parti, la vraie question est de savoir pour combien de temps.

les hommes, les partis meurent mais les idées même les plus abjectes, les plus stupides, subsistent.

nota : nelson mandela, gandhi, le daï lama, martin luther king, ne sont jamais laissé affaiblir par la vengeance , la rancoeur, par la réciprocité, par la haine, par le rejet.. ce malgré les actes et les paroles les plus abjectes dont ils ont été l'objet ainsi que leur peuple, ils ont toujours prôné l'amour, la paix, le respect de tous les peuples, même ceux issus d'une partie de ceux et de celles qui les haïssaient, les humiliaient, les oppressaient. 

le racisme doit être consciencieusement éliminé et non discrétement toléré. nelson mandela.

à suivre : acte 2
sondages, l'opium du peuple ou la dictature démocratique

Posté par ironie à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 juillet 2006

les guerres nobles

imagine un monde où les conflits les plus stupides se régleraient avec honneur et bravoure...

imagine, les seuls chefs de bandes s'affronter dans un combat sans armes...

imagine alors, ces chefs lâches désigner leur plus brave guerrier et remettre entre leurs mains, le dénouement de toutes sortes de stupides disputes...

imagine un monde où deux êtres braves, libres, honorables, épargneraient la vie de millions d'autres...


Posté par ironie à 02:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2006

trop payés !?

certains certaines pensent, disent, s'étouffent ou je ne sais quoi d'autres.., quant à la rémunération des footballeurs, des artitstes et autres dits "privilégiés", qui entre nous le sont pour la plupart grâce à leur talent et leur travail...

mais je me répète, je suis un con tout en sachant qu'il n'y a pire qu'un con qui s'ignore.. s'ils sont si "trop" bien payés, c'est simplement car ils rapportent bien plus à ceux qui les paient et c'est bien grâce à vous qu'il en est de cette réalité...

hors si vous les jalousez tant, n'allez plus aux stades, ne regardez plus la télé, n'achetez plus les produits dont ils font la promotion, n'allez plus aux concerts, n'écoutez plus de musiques, ne vous enthousiasmez plus, ne lisez plus.. ...

en somme, appauvrissez-les pauvres jaloux que vous êtes...


je vous jure, l'idée ne vous est pas venue de vous questionner sur ; pourquoi ne serions nous rémunérés à la hauteur de ce que notre travail rapporte et apporte à la société qui nous emploie, à nos sociétés ?...

Posté par ironie à 15:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]

si j'étais joueur

simple je ne joue pas, plutot je ne joue plus aux jeux d'argent, par contre s'il devait y avoir un jeu dont les 3/4 des bénéfices iraient à la solidarité humaine et les 1/4 à nous hypothétiques gagnants...

ouais, je deviendrai un joueur hasardeux avec le sentiment certain de ne pas vendre mon âme...

en somme, mes opportunités de prendre l'avion seront toujours bien au-dessous de mes opportunités de jouer à cet "utopique" jeux de hasard...

je sais je suis con mais cette idée de "unitaid" c'est du foutage de gueule...

1 milliard par an, c'est mieux que rien me diriez-vous ?...
ouais mais cela vaut dès lors qu'on ne peut faire mieux et navré, il y a vraiment mieux à foutre pour la solidarité humaine...

Posté par ironie à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2006

l'écriture originelle ou


le jour où la main de l'homme s'est prise pour celle de dieu...

je ne sais vraiment pas grand chose au regard de toutes les choses qu'il me reste à découvrir, à apprendre, à savoir.., pourtant ;

je défis quiconque en ce bas monde pouvant me dire à quel moment l'homme s'est mit à traduire, à retranscrire, à écrire, à réécrire, à tronquer, à modifier, à ajuster.., ce qui fut à l'origine écrit, insufflé, par dieu ?...

je défis quiconque en ce bas monde pouvant m'affirmer ;
sachant la nature de l'homme, que celui-ci n'a pas à un moment ou un autre, traduit, retranscrit, écrit, réécrit, tronqué, modifié, ajusté.., l'écriture originelle à son seul intérêt, son seul profit ?...

je suis très con mais il est deux mots qui me semble auraient suffit à bâtir un monde où tous les êtres auraient pu vivre en harmonie : paix et amour ces simples mots insufflants "respect, égalité, fraternité, partage, liberté, générosité, écoute.."...

ouais ! je serais curieux de savoir quelles mains sont à l'origine des guerres de religions ? quelles mains ont écrit que tel dieu était le leur, le seul ? quelles mains ont fait de ces deux mots "paix et amour" , des mirages ?...

ouais ! je serais curieux de savoir quelle aurait été  la face de ce monde si c'eut été la main de la femme qui avait écrit les différents livres de religions après l'écriture originelle ?...

la pensée n'est pas de croire ou ne pas croire en dieu mais, de savoir quelles écritures n'ont pas été souillées par la vilité, l'avidité, la médiocrité, l'horreur.., de l'homme ?...


retrouvez l'écriture originelle et vous dévoilerez la plus monstrueuse usurpations du monde...






Posté par ironie à 02:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


si j'étais..


président ;

je rendrais mes concitoyens,  fiers de m'avoir élu...


honorable ;

je cesserais d'être président, dès l'instant où mes concitoyens ne seraient plus fier de moi...


mais :

je suis un homme d'honneur et, désolé je ne suis pas un chef d'état...

Posté par ironie à 01:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2006

mauvais perdant ou la coupe du monde des romantiques


"je suis en colère, eto'o était hors-jeu sur le but.. j'ai dit à mes partenaires d'être digne, de sortir la tête haute du terrain" et bla bla bla.. dixit monsieur thierry henry...

"être digne..",  hors que lui-même ne l'est pas dans la défaite...

"être digne..",  hors qu'il n'a pas relevé que sur le but de son "équipe", il n'y avait pas faute, donc pas de coup-franc "son partenaire avait plongé, notez c'est un crime lèse-majesté en angleterre, il me semble..."

"être digne..", hors que j'aimerais que l'on me dise, sur tous les buts que monsieur thierry henry a marqué cette saison toutes compétitions confondues, combien furent accordés sur une erreur d'arbitrage ne l'ayant pas signalé, hors du jeu oups, sorry ! hors-jeu ?...

oui, "je suis" dans l'ordre brésiliens, barcelonais, hollandais, "ajaxiens" ajax,  en somme j'aime le beau football, le football spectacle et efficace...

mais comme de rare amateur, j'aime la victoire lorsqu'elle est belle, lorsqu'elle est imprégnée de cette beauté du jeu.. donc oui, j'étais satisfaits de la victoire du barça mais vraiment vraiment déçus de la manière, de leur niveau de jeu de cette finale car, croyez-moi s'il avait était à leur niveau il n'y aurait pas eu photo et pas de contestations de mauvais perdant, pas digne du néanmoins grand et talentueux joueur qu'il est...

la victoire de barcelonne est la réponse à tous ces c.. qui s'étaient enthousiasmés de la victoire de porto, en y faisant l'éloge des équipes défensives et de contre...

pfff.. en fait, mes équipes favorites et moi sommes des romantiques, les derniers romantiques...

aussi, mesdames, mademoiselles.. sachez que dans le football, dans le sport, il existe des romantiques, vous savez ceux qui caressent le ballon et non qui le brutalisent...




Posté par ironie à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2006

juste a man



si je vous semble étrange et incompréhensible, c'est surêment que je le suis...

Posté par ironie à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2006

alertes enlèvements ?!?


il y a rien de pire que la nature humaine lorsque celle-ci s'exprime dans ses parts la plus monstrueuse...

me voilà l'âme lacérée par des débats journalistiques et consorts suite à la mort de deux enfants, madison et mathias "sans oublier les milliers d'autres..."...

donc ces cons qui s'ignorent, se sont pris à discourir auparavant des macabres découvertes, sur la nécessité ou non de déclencher cette fameuse alerte !? je vous jure parfois on aimerait être un con pour que des choses pareilles glissent sur vous sans vous affecter viscéralement...

ces propos exécrait le pire mal des sociétés, l'argent !...

car naivement j'ai pensé ; cette alerte de merde ne devrait pas disposer de quelconques critères pour être déclenchée, ces cons de magistrats, politiques et consorts n'ont-ils pensé que cela pouvait permettre de dissuader les auteurs de ces monstruosités "du moins certains" !, penser que ces-derniers ne prendraient le risque de voir en peu de temps une mobilisation générale tenter de mettre fin à leur monstruosité ?!...

non, l'horreur n'est pas celle qu'on pense, elle est pire ! ils y ont pensé mais cela couterait trop chère de déclencher ce plan à chaque disparition !... cela ne vaut pas sur mille alertes de pouvoir sauver deux enfants, pire d'autres cons se permettront de dire "mais c'est mon argent de contribuable qu'on dépense pour rien .." ce, jusqu'au jour où se terrible malheur leur arriverait, à ce moment j'aimerais bien voir à quoi leur servirait "leur" maudit argent !...

oui osez me trouver une raison, un argument qui me fasse penser, que ce n'est pas une question d'argent qu'on ne déclenche cette alerte de merde ?!...

quelque soit la nature de la disparition réelle ou pas, cette alerte doit être légitimée, serait-ce pour dissuader les "monstres", pour annihiler ces horribles tentations...

donc les enfants, je vous demande pardon, pardon de laisser de tels hommes nous gouverner...



Posté par ironie à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2006

le devoir des peuples


quoique je puisse ressentir "de la colère, de la honte, de la faute ..", je suis un lâche, je suis un être méprisable...

lâche et méprisable de laisser penser aux gouvernements que j'accepte des femmes, des enfants, des hommes, puissent à notre époque et en tout temps, "vivre" dans la rue...

comment imaginer qu'ils fassent un jour ce que devrait être leur devoir hors que moi-même je ne leur montre pas la voie ?...

comment peuvent-ils créer, mettre, des produits dans le commerce hors qu'il est plus que probable qu'ils puissent tenter à la santé voire à la vie de femmes et d'hommes ?...

comment peuvent-ils laisser notre monde, notre nature mourir et ne rien y faire, tout cela car cela risquerait de mettre en péril leurs profits ?...

comment peuvent-ils mépriser autant leur peuple ?...

tout simplement car je suis plus méprisable qu'eux, en leur laissant penser que j'accepte les horreurs qu'ils m' imposent...

j'ai manqué à mon devoir hier ! aujourd'hui, je me dois d'être utile à l'histoire de l'humanité !...


Posté par ironie à 03:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]