08 mai 2006

le devoir des peuples


quoique je puisse ressentir "de la colère, de la honte, de la faute ..", je suis un lâche, je suis un être méprisable...

lâche et méprisable de laisser penser aux gouvernements que j'accepte des femmes, des enfants, des hommes, puissent à notre époque et en tout temps, "vivre" dans la rue...

comment imaginer qu'ils fassent un jour ce que devrait être leur devoir hors que moi-même je ne leur montre pas la voie ?...

comment peuvent-ils créer, mettre, des produits dans le commerce hors qu'il est plus que probable qu'ils puissent tenter à la santé voire à la vie de femmes et d'hommes ?...

comment peuvent-ils laisser notre monde, notre nature mourir et ne rien y faire, tout cela car cela risquerait de mettre en péril leurs profits ?...

comment peuvent-ils mépriser autant leur peuple ?...

tout simplement car je suis plus méprisable qu'eux, en leur laissant penser que j'accepte les horreurs qu'ils m' imposent...

j'ai manqué à mon devoir hier ! aujourd'hui, je me dois d'être utile à l'histoire de l'humanité !...


Posté par ironie à 03:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur le devoir des peuples

Nouveau commentaire